Où faire un bilan de compétences ?

Mar, 2024 | Bilan de compétences

Le bilan de compétences est un outil précieux pour faire le point sur son parcours professionnel et définir un nouveau projet. Mais où peut-on réaliser cette démarche ? De nombreux organismes proposent ce service, comme les cabinets de conseil en évolution professionnelle ou encore les centres de bilan agréés par l’État. Le choix dépendra de vos besoins, de votre situation et de vos objectifs personnels. Voici tous les détails nécessaires pour faire le bon choix.

Pourquoi réaliser un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un outil précieux pour construire son avenir professionnel. Que vous envisagiez une reconversion, la création de votre propre entreprise ou simplement un changement de poste, toute évolution de carrière nécessite de se poser les bonnes questions.

Certains organismes vont au-delà du simple bilan et proposent un accompagnement complet dans votre projet de reconversion. Il est important de noter que le bilan de compétences en lui-même n’est pas un accompagnement, mais un état des lieux de vos aptitudes et aspirations.

L’accompagnement personnalisé qui peut suivre ce bilan vous aidera à définir un plan d’action concret pour réaliser vos objectifs et vous épanouir dans votre nouvelle vie professionnelle. Cette étape d’accompagnement intervient dans un second temps, une fois le bilan de compétences réalisé.

À qui s’adresser pour faire un bilan de compétences ?

Vous avez décidé de faire le point sur vos compétences ? Voici les options qui s’offrent à vous.

Les agents de la fonction publique

Pour les agents de la fonction publique territoriale, d’État ou hospitalière, la démarche est similaire. En tant qu’agent de la fonction publique, vous pouvez faire un bilan de compétences auprès de différents organismes selon votre situation :

  • Votre employeur : La plupart des administrations publiques proposent des dispositifs de bilan de compétences à leurs agents. Vous pouvez vous renseigner auprès du service des ressources humaines ou de la formation de votre ministère, collectivité ou établissement public.
  • Les CIFP (Centres interministériels de formation professionnelle) : Les CIFP sont des organismes de formation continue de la fonction publique d’État. Ils proposent des bilans de compétences aux agents de l’État.
  • Le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) : Pour les agents de la fonction publique territoriale, le CNFPT est l’organisme compétent pour réaliser des bilans de compétences.
  • Les organismes privés agréés : Vous pouvez également faire appel à des cabinets de conseil ou organismes de formation privés agréés pour réaliser des bilans de compétences. Toutefois, ils doivent être financés par votre employeur public.

Les agents de la fonction publique doivent adresser une demande à leur administration au moins 60 jours avant le début du bilan. Cette requête doit mentionner les dates, le nom de l’organisme et la durée. L’administration dispose alors d’un délai de 30 à 60 jours pour notifier sa réponse, selon la fonction publique concernée.

Les salariés du privé

Les salariés du secteur privé souhaitant réaliser un bilan de compétences pendant leur temps de travail doivent en informer leur employeur. Ils doivent lui envoyer un courrier au moins 60 jours avant le début du bilan, indiquant les dates, la durée et le nom de l’organisme choisi. L’employeur dispose ensuite d’un délai de 30 jours pour répondre.

Pour un bilan de compétences, différents organismes sont habilités à vous accompagner, dont leur entreprise, un organisme spécialisé (cabinet de conseil en ressources humaines, un centre de bilan de compétences agréé…) ou encore les OPCO (Opérateurs de compétences).

Bilan de compétences hors temps de travail

Il est possible de réaliser un bilan de compétences en dehors des horaires de travail, sans en informer l’employeur. Dans ce cas, il faut s’adresser directement à un organisme agréé, plus précisément à un OPCO (opérateur de compétences). L’OPCO accompagnera le salarié dans sa demande et la constitution de son dossier de financement. Le salarié peut alors utiliser son CPF ou apporter des fonds propres.

Les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non, peuvent bénéficier d’un bilan de compétences. Si Pôle Emploi refuse de le prendre en charge, ils peuvent mobiliser leur CPF ou effectuer une ECCP (évaluation des compétences et des capacités professionnelles) proposée par Pôle Emploi. L’ECCP, réalisée par un prestataire conventionné, permet de :

  • faire un bilan de compétences,
  • mettre en avant ses points forts,
  • définir un plan d’action,
  • et déterminer ses besoins en formation.

Pour bénéficier du bilan de compétences ou de l’ECCP, il suffit de s’adresser à son conseiller Pôle Emploi.

Les travailleurs indépendants

Que vous soyez travailleur indépendant ou entrepreneur, vous avez le droit de demander à faire un bilan de compétences. Pour cela, vous devez vous adresser à un organisme spécifique aux indépendants, capable de financer votre bilan. Selon votre statut et votre fonction, contactez le FIFPL, le FAFPM ou l’Agecife. Si le financement n’est pas possible, vous pouvez utiliser votre CPF ou autofinancer le reste.

Quelles sont les étapes du bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule en dehors de l’entreprise et dure au maximum 24 heures. Les entretiens avec votre conseiller durent de 2 à 3 heures, à raison d’une à deux fois par semaine.

Le bilan de compétences se compose de trois étapes distinctes : la phase préliminaire, la phase d’investigation et la phase de conclusion.

La phase préliminaire : Cette phase correspond généralement au premier entretien, mais peut parfois nécessiter une séance supplémentaire. Son objectif est d’analyser vos besoins et de déterminer comment le bilan peut y répondre. Le conseiller vous explique également le déroulement des différentes séances. Cette étape est essentielle pour bien cadrer le bilan de compétences et en fixer les objectifs.

La phase d’investigation : La majorité des séances se déroulent durant cette phase. Vous devrez lister vos compétences et aptitudes, et répondre aux sollicitations de votre conseiller. Il pourra donc vous guider ou vous faire réfléchir dans vos recherches.

La phase de conclusion : La conclusion, à l’issue du bilan, doit vous permettre de concrétiser ou d’adapter votre projet à votre profil et à vos possibilités professionnelles.

Lors de la dernière séance, un document de synthèse personnel vous est remis et détaille les résultats de la phase d’investigation. Il précise les pistes et démarches à mettre en œuvre pour réaliser votre projet.

admin
Author: admin