Comment financer un bilan de compétences sans CPF ?

Mar, 2024 | Financement

Un bilan de compétences est un outil précieux pour faire le point sur son parcours professionnel et définir un nouveau cap de carrière. Cependant, il faut avouer que son coût peut représenter un frein pour certaines personnes ne disposant pas du CPF (Compte Personnel de Formation).

Heureusement, plusieurs solutions existent pour financer cette démarche sans puiser dans cette enveloppe. Découvrez-les dans les lignes à suivre !

Le financement personnel

Lorsque les options de financement externe ne sont pas envisageables ou suffisantes, vous pouvez solliciter vos propres ressources financières pour réaliser un bilan de compétences. Cela implique de puiser dans son épargne personnelle ou de contracter un crédit à la consommation.

Épargne et crédit

La solution la plus directe consiste à autofinancer votre bilan de compétences grâce à votre épargne personnelle. Mais, dans l’éventualité où vos économies ne suffisent pas, il est aussi envisageable de demander un crédit à la consommation auprès de votre banque ou d’un organisme spécialisé.

Plan d’épargne entreprise

Si vous êtes salarié, n’hésitez pas à vous renseigner sur les dispositifs d’épargne salariale proposés par votre entreprise. On pensera notamment au plan d’épargne entreprise (PEE) ou au plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO). Ces plans vous permettent de constituer une épargne défiscalisée que vous pouvez débloquer pour financer votre bilan de compétences.

Les aides publiques

Il est également possible que les ressources personnelles ne soient pas suffisantes. Dans ce cas, notez qu’il existe des dispositifs d’aides publiques pour financer un bilan de compétences. A titre indicatif, ces aides émanent de différents organismes et s’adressent à un public spécifique.

Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle Emploi peut prendre en charge une partie ou la totalité des frais liés à votre bilan de compétences. Et ceci, dans le cadre de votre projet de reconversion professionnelle. Renseignez-vous auprès d’un conseiller pour connaître les conditions d’éligibilité.

Aides régionales

Il faut savoir qu’un grand nombre de régions proposent des aides financières pour les personnes souhaitant réaliser un bilan de compétences. Les critères d’attribution varient selon les régions, mais ces dispositifs s’adressent généralement aux demandeurs d’emploi, aux salariés en reconversion ou aux créateurs d’entreprise.

Le financement par l’entreprise

Du côté des personnes salariés, l’entreprise peut se révéler une précieuse alliée pour financer un bilan de compétences. Que ce soit dans le cadre de la formation professionnelle ou d’un reclassement, plusieurs dispositifs permettent de bénéficier d’un soutien financier de l’employeur.

Période de professionnalisation

Si vous êtes salarié, votre entreprise peut financer votre bilan de compétences dans le cadre d’une période de professionnalisation. Cette formation en alternance vous permettra de bénéficier d’un accompagnement tout en restant en poste.

Plan de formation

Votre entreprise peut aussi inclure votre bilan de compétences dans son plan de formation annuel. Cette solution est particulièrement intéressante dans le cas où votre projet professionnel s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise.

Congé de reclassement

En cas de licenciement économique, vous devez savoir que votre entreprise est tenue de vous proposer un congé de reclassement. Pour infos, ce dernier peut inclure la prise en charge d’un bilan de compétences pour vous aider à définir un nouveau projet professionnel.

Quel que soit votre statut, vous pouvez donc retenir qu’il existe diverses solutions pour financer un bilan de compétences sans puiser dans votre CPF. Cela étant dit, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes compétents. Faites en sorte d’explorer toutes les pistes possibles en vue de concrétiser votre projet de reconversion ou de développement de carrière.

admin
Author: admin